Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] Un nouveau protocole pour les stress post traumatiques

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] Un nouveau protocole pour les stress post traumatiques

Utilisé depuis quelques années par Israël et l’US Army, un protocole pour gérer les états de stress ou chocs post traumatiques va faire son apparition en Europe.                                                                                                                                            

 

 

 

Par Lancelot Mésonier du Monde de la Sécurité 

Publié le 1er juin 2021 à 14h10

 

Créée à l’origine par le professeur Moshé Farchi en Israël, cette nouvelle méthode permet de mieux gérer les situations d’urgence à la suite de SSPT (situations de stress post traumatiques). Développée au sein de Tsahal, l’armée Israélienne, elle est ensuite devenue le protocole officiel des services de santé du pays au vu de ses résultats probants. Par la suite, l’US Army l’a aussi adopté et maintenant le programme a été autorisé à se déployer en Europe.

Une bonne nouvelle pour Emmanuelle Halioua, instructeur officiel et exclusif en France et en Belgique du Protocole Six/C, car jusqu’alors, «en Europe on a de vraies lacunes en intervention psychologique d’urgence, on ne sait pas faire ça».

Le fonctionnement du protocole

Le protocole est basé sur la neuropsychologie, il doit permettre en 90 secondes de sortir une victime de cet état de traumatisme. Emmanuelle Halioua l’explique : « Il y a deux zones dans notre cerveau qui sont particulièrement sollicitées en cas de stress aigu, l’amygdale et le cortex préfrontal, ce dernier s’éteint complètement dans ces situations de stress. Le protocole permet en 90 secondes de rallumer cette zone au détriment de l’amygdale qui à ce moment se calme, c’est l’amygdale qui est à l’origine de tous les sentiments d’impuissance : la sidération, la dissociation, l’hystérie. Le protocole redonne le contrôle à la personne en état de choc. »

Grâce à des questions et des actions à réaliser directement après le choc, la victime peut donc sortir de ce stress bien plus rapidement. Pour cela il faut que les unités d’urgence soient formées à ce protocole, ils s’adressent aussi bien aux médecins, aux pompiers, aux policiers, aux gendarmes etc. Toutes les unités sollicitées en cas d’urgence. Il y a peu, le protocole a été présenté au Ministère de la défense ainsi qu’à l’ONU qui réfléchirait à l’adopter pour sa branche humanitaire.

 

 

Abonnez-vous à la page LinkedIn Le Monde de la Sécurité pour suivre toutes nos publications.

 

Articles similaires
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : inscrivez-vous !

Vous souhaitez référencer votre entreprise dans notre annuaire 

ou vos produits dans notre catalogue d’équipements ? 

Vous souhaitez annoncer votre prochain événement ? Faire paraître une offre d'emploi ?

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous