Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

L’ancien agent de la DGSE qui livre ses secrets - Le portrait d’Olivier Mas

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

L’ancien agent de la DGSE qui livre ses secrets - Le portrait d’Olivier Mas

En lançant sa chaine Youtube sous le pseudonyme d’Olivier Mas alias Beryl 614, l’ancien agent de la DGSE a fait un pari ambitieux : informer le grand public sur ce métier tout en conservant son essence, le secret. Un pari payant puisque ses vidéos sont suivies par plus de 140 000 curieux.

 

Portrait d’Olivier Mas, ancien clandestin et officier traitant de la DGSE, créateur de la chaîne Youtube « Talks with a spy » et auteur de « J’étais un autre et vous ne le saviez pas » et « Profession espion »

Réalisé par Jean-Jacques Richard du Monde de la Sécurité

Publié le 30 juin 2021 à 10h22

 

Dans un monde qui n’est pas si lointain, il fallait lire les livres de John Le Carré pour s’immerger dans le monde de l’espionnage et pouvoir toucher du bout du doigt les techniques et tactiques employées par ces guerriers de l’ombre. Des films tels que « Spy Game » avec Robert Redford et Brad Pitt sont venus amplifier le mythe de l’espion au regard ténébreux et à l’esprit vif comme l’éclair, capable de manipuler, retourner ou bien encore exfiltrer une source en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Plus récemment, c’est la série « Le bureau des légendes » qui a permis aux citoyens que nous sommes de pénétrer dans les coulisses de la DGSE et de son service des clandestins. Guillaume Debailly alias Malotru, Marina Loiseau alias Rocambole ou bien encore Henri Duflot alias Socrate sont sortis de la clandestinité pour atterrir dans nos salons.

Ces femmes et hommes de l’ombre fascinent avec leur double vie construite autour de légendes et de missions à l’étranger. Mais, le propre de toute fiction est « d’habiller » quelque peu la réalité pour la rendre alléchante avec des espions à la une vie trépidante et qui, tels des chats, finissent toujours par retomber sur leurs pattes.

Pour tous ceux qui s’intéressent à l’univers de l’espionnage, il y a un chemin bien plus court et surtout plus empreint de réalisme que lire les romans de John Le Carré ou décortiquer toutes les saisons du bureau des légendes. Ce chemin se nomme « Talks with a spy », une chaîne YouTube animée par un ancien clandestin et officier traitant de la DGSE. Sous le pseudonyme d’Olivier Mas alias Beryl 614, cet ancien agent partage de manière extrêmement pédagogique les techniques et certaines tactiques qui sont mises en œuvre sur le terrain. Le Youtubeur de l’ombre est également l’auteur de 2 livres : « J’étais un autre et vous ne le saviez pas » et « Profession espion ».

Saint-Cyrien et diplômé de l’École de guerre, Olivier Mas a fait ses armes notamment au sein du 1er RPIMA. Puis, après une période de commandement à Verdun, il a rejoint les rangs de la DGSE. « Au fil des années, ma carrière de militaire m’éloignait du terrain et je souhaitais continuer à y être présent. C’est ainsi que je suis entré à la DGSE. Je dois dire que j’ai totalement trouvé ce que j’étais venu chercher, humainement et intellectuellement, au sein de la DGSE ».

À la DGSE, Olivier Mas a occupé des fonctions au sein de la direction des opérations et celle du renseignement. « Je suis resté pendant 3 ans à la direction des opérations au service clandestin, période pendant laquelle j’ai vécu des moments très forts. Le service des clandestins est un petit club où vous êtes déployé sous légende, ce sont des moments extrêmement forts. L’envers de la médaille est que vous pouvez être à des milliers de kilomètres de vos chefs et, en cas de problème, vous devez dans un premier temps les gérer seul. J’ai également beaucoup aimé ma période à la direction du renseignement où j’ai été officier traitant et chef de poste à l’étranger, période pendant laquelle j’ai eu également de fortes décharges d’adrénaline. Les deux directions, bien que très différentes, m’ont plu de la même manière. »

En tant qu’ancien officier du 1er RPIMA, Olivier Mas aurait pu chercher à intégrer le service action (SA) de la DGSE. « C’était le bras de fer psychologique du renseignement qui m’intéressait et l’idée de rejoindre le SA n’a pas retenu mon attention. »

En quittant la DGSE, l’ancien officier aurait pu se lancer dans une carrière de consultant ou trouver un poste de directeur de la sûreté et sécurité dans une multinationale. « Après avoir fait du renseignement pour la France, je ne me voyais pas en faire pour une entreprise, et cela même si c’est important pour une société de gagner des parts de marché. J’ai toujours eu un côté créatif que je souhaitais exprimer pleinement. Aujourd’hui, j’écris, je fais des vidéos que je monte moi-même et j’exprime dans ces activités toute ma créativité ».

Avec 144 000 abonnés sur sa chaîne YouTube « Talks with a spy », Olivier Mas, qui était habitué au discret couloir du boulevard Mortier, s’est subitement retrouvé dans un puits de lumière qui ne cesse de s’agrandir. La question est de savoir comment l’ancien employeur d’Olivier Mas perçoit sa boulimie pédagogique concernant les arcanes de l’espionnage. « Je ne leur ai pas demandé l’autorisation, car les choses auraient été beaucoup trop compliquées. Je voulais de la souplesse et de la rapidité en créant cette chaîne sur YouTube et nul doute que les choses auraient été plus complexes si le service avait dû donner son aval à chacune de mes vidéos. J’ai tout de même tenu à rassurer la DGSE sur mes démarches, sans oublier que je suis tenu au secret et je n’ai en aucun cas pour objectif de trahir des secrets d’État. Ils ont, semble-t-il, bien compris que je maîtrisais la situation. De plus, les sources d’informations ouvertes concernant les approches techniques ou tactiques en matière d’espionnage sont pléthoriques. En venant sur ma chaîne, mes abonnés ont la certitude que je suis un ancien de la DGSE et que par conséquent mes propos sont véridiques. Sur « Talks with a spy », je n’en dis pas plus qu’ailleurs, mais me concernant, il y a le sceau de l’authenticité et celui de la légitimité. »

Olivier Mas vit sous IF (fausse identité) depuis plus de 20 ans et cette culture du renseignement fait partie à part entière de l’ADN de l’ancien espion. Nul doute que certains abonnés de la chaîne « Talks with a spy » doivent se demander si les liens entre Beryl 614 et la DGSE sont véritablement coupés. Sans aucune forme de spéculation, il ne peut être que constaté que cette chaîne YouTube est une superbe vitrine pour la Direction générale de la sécurité extérieure qui est en quête permanente de jeunes talents.

 

Les livres d’Olivier Mas, « J’étais un autre et vous ne le saviez pas », L’Observatoire et « Profession Espion », Hoëbeke

 

Ancien agent à la DGSE, Olivier Mas a dédié trois ans de son existence au service des "légendes" , envoyé sous couverture à l'autre bout du monde. A chaque mission il a dû inventer et endosser une nouvelle identité relevant du secret absolu, une personnalité fictive, mais aussi simuler une nouvelle profession, tisser à partir de rien un réseau d'amitiés, se procurer des faux papiers, et plus encore... Désormais libéré du poids du secret, il dévoile, pour la première fois à découvert, comment la DGSE et les autres services d'espionnage internationaux forment, préparent et encadrent ces mystérieuses et fascinantes "légendes" : du montage méticuleux de la légende pendant plusieurs mois à la réalité opérationnelle, puis au démontage de la légende et de la vie construite autour, abandonnée une fois la mission terminée. En s'appuyant sur sa propre expérience et celle de cinq "légendes" qui ont marqué l'histoire de l'espionnage dans le monde entier - un espion du Mossad, un agent américain du service des douanes, deux agents de la Résistance et un espion russe -, Olivier Mas nous plonge dans les rouages techniques mais aussi psychologiques à l'oeuvre chez chaque agent secret, sans cesse confronté au secret, au risque de préférer leur vie exaltante de clandestin, et à la peur, permanente, d'être découvert...

  

Militaire de carrière, le capitaine Olivier Mas a toujours voulu intégrer les services secrets. Après un passage apprécié au sein des forces spéciales, il se retrouve dans une caserne à Verdun, coincé entre un travail répétitif et une vie quotidienne monotone. Il est grand temps pour lui de poser sa candidature et de rejoindre la DGSE. Dès sa première convocation boulevard Mortier et pendant deux années, l'officier va tenir un journal de bord de sa nouvelle vie d'agent secret. Affecté au bureau du contre-terrorisme en pleine montée du djihadisme, il raconte de l'intérieur le quotidien de ces hommes et femmes de l'ombre au service de notre sécurité. Entre alertes attentats, gestion de crise, collecte de renseignements clandestins, filatures, recrutement et manipulation de sources en France et à l'étranger, Olivier va connaître l'adrénaline, le succès, mais aussi les échecs d'un métier pas comme les autres. Jusqu'à sa dernière mission au Liban, où la mort va venir frapper à sa porte. Véritable "Bureau des Légendes" du réel, Profession espion est une plongée passionnante, intime, et inédite dans l'univers si mystérieux des agents de la DGSE.

Portraits similaires
L’avocat du diable – Le portrait de Jacques Vergès

L’avocat du diable – Le portrait de Jacques Vergès

Jeudi 12 Août 2021 | Catégorie : Portraits
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives

Vous souhaitez en apprendre plus sur les visages de la sécurité ? Vous êtes curieux de connaître le parcours de celles et ceux qui contribuent chaque jour à la sécurité de nos concitoyens ? Retrouvez des dizaines de portraits rédigés par le Monde de la Sécurité. 

La plateforme du Monde de la Sécurité, à travers ses portraits, met à l’honneur des acteurs du domaine de la sécurité. Ces portraits ont pour objectif de comprendre des chemins de vie ayant conduit certaines personnes à faire de la sécurité leur quotidien et de mettre en lumière des parcours atypiques et exceptionnels

Ces acteurs de la sécurité pourront ou non être connus du grand public. Ainsi, vous découvrirez le parcours de personnes aux ambitions diverses, aux métiers différents, mais qui ont pour point commun de vouloir coûte que coûte protéger autrui et contribuer à la sécurité de tous.

A travers ces portraits, vous comprendrez l’essence même de métiers parfois méconnus, en profitant de l’expérience et de la vision de la personne qui l’exerce avec passion. Vous serez alors plongés au cœur d’une histoire personnelle rencontrant des horizons professionnels passionnants et enrichissants.

Le Monde de la Sécurité a pour but de faire découvrir au plus grand nombre les métiers de la sécurité et de la sûreté au sens large. Pour ce faire, la plateforme rédige des portraits, mais s’appuie également sur des contenus divers et variés, tant sur le fond que sur la forme, que vous retrouverez au sein du Média du Monde de la Sécurité.

Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous