Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[C’est quoi...] La nouvelle force Takuba

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[C’est quoi...] La nouvelle force Takuba

À l’occasion du célèbre défilé du 14 juillet, une nouvelle « Task Force » nommée Takuba a battu le pavé des Champs-Élysées en première ligne. Zoom sur cette coalition européenne qui a pour objectif d’accompagner les forces maliennes dans leur lutte militaire.

 

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 15 juillet 2021 à 15h51

 

Honneur à la force Takuba. En ouverture du défilé du traditionnel 14 juillet, la task force Takuba a été mise à l’honneur. Cette unité très spéciale a, depuis quelques semaines, un rôle capital sur un terrain de guerre.

En 2020, les pays européens créent Takuba. Actuellement composée de près de 600 militaires, dont la moitié de Français, la « Task force Takuba » vise à accompagner les forces maliennes au combat. Cette mission militaire européenne a été initiée par la France pour soutenir l'opération Barkhane au Sahel, elle-même vouée à prendre fin en 2022. L’annonce du retrait partiel des troupes de l’opération Barkhane donne par conséquent un rôle d’autant plus capital aux membres de la force. Lors d'un discours consacré au contre-terrorisme à Pau le 13 juin 2019, la ministre des Armées, Florence Parly, prononce pour la 1re fois le mot, « Takuba ».  Un terme qui, en tamasheq, une langue touarègue, signifie « sabre ». Moins d'un an plus tard, en plein confinement, le 27 mars 2020, la « Task force » devient officiellement opérationnelle.

Les prémices d’une armée européenne ?

Sur le sol malien depuis 2020, Takuba opère conjointement avec l’armée malienne pour lutter contre les attaques djihadistes. La coalition réalise des missions de conseil, d'assistance et d'accompagnement au combat des forces maliennes. Les soldats interviennent « en soutien de petites unités maliennes, équipées de pickups et de motos, pour les aider à s'aguerrir et reconquérir des pans de territoire semi-désertiques ».

La task force compte parmi ses rangs des soldats de huit pays européens, dont la Belgique, l’Estonie, l’Italie, les Pays-Bas, la République tchèque, le Portugal, la Suède et la France. En juin dernier, la Roumanie a rejoint la Takuba et le Danemark prévoit une contribution d’une centaine de militaires en 2022. Des nations comme la Grèce, la Hongrie ou la Serbie ont exprimé leur intérêt. Cette mobilisation militaire européenne n’est pas un fait isolé. Avec la recrudescence des groupes terroristes, les armées des pays européens se retrouvent régulièrement au cœur d’opérations armées communes. Pour autant, la constitution d’une armée européenne à proprement parler ne semble pas être une priorité. Dès 1954, la France avait rejeté un projet de Communauté européenne de défense. La question d’une armée commune est vite balayée au profit de la souveraineté militaire, mais les risques militaires s’intensifiant, il est possible que ce projet soit remis sur la table des discussions.

 

▶︎ Abonnez-vous à la newsletter l'Hebdo du Monde de la Sécurité pour recevoir un condensé de nos publications chaque semaine dans votre boite mail. 

 

Articles similaires
[Un peu d’histoire] La création du bataillon des sapeurs-pompiers de Paris

[Un peu d’histoire] La création du bataillon des sapeurs-pompiers de Paris

Jeudi 16 Septembre 2021 | Catégorie : Forces de sécurité
[C’est quoi...] Le fichier national automatisé des empreintes génétiques

[C’est quoi...] Le fichier national automatisé des empreintes génétiques

Jeudi 09 Septembre 2021 | Catégorie : Forces de sécurité
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : inscrivez-vous !

Vous souhaitez référencer votre entreprise dans notre annuaire 

ou vos produits dans notre catalogue d’équipements ? 

Vous souhaitez annoncer votre prochain événement ? Faire paraître une offre d'emploi ?

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous