Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[C’est quoi...] Les forces de présence françaises

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[C’est quoi...] Les forces de présence françaises

En dehors de la métropole française, 2 800 militaires français sont déployés dans cinq pays pour entretenir des partenariats militaires, tout en assurant un soutien logistique aux troupes déployées en opérations extérieures. Il s’agit des « forces de présence ».

 

 

Par Théo Zuili du Monde de la Sécurité 

Publié le 11 août 2021 à 13h32

 

Les forces de présence, à ne pas confondre avec les forces de souveraineté, sont stationnées aux Émirats arabes unis (Al Dhafra), à Djibouti, au Sénégal (Dakar), au Gabon (Libreville) et en Côte d’Ivoire dans le cadre d'accords bilatéraux. Elles sont placées sous l'autorité du commandant des forces (COMFOR) qui représente le chef d'état-major des armées (CEMA).

Des missions adaptées à chaque pays

2 800 militaires français ont ainsi une mission à la fois de sécurité et de protection des éléments français, une mission de partenariat militaire opérationnel et une capacité d’intervention sur la zone de responsabilité du commandant interarmées. Ils contribuent à trois des grandes fonctions stratégiques de la Défense française : protection, prévention, et connaissance / anticipation.

Au Sénégal, après l’implantation de bases aériennes pour soutenir les troupes engagées dans l’opération Barkhane, ils assurent des missions de formation de divisions militaires locales et de défense des intérêts français dans le pays.

En Côte d’Ivoire, les forces de présence s’astreignent à former les soldats ivoiriens dans la continuité de l’opération Licorne, lancée en 2002 et dissoute en 2015, qui avait pour objectif le maintien de l’ordre dans le pays.

Au Gabon, l’armée française est implantée depuis les accords de défense signés lors de la déclaration d’indépendance de l’ancienne colonie française, en 1960. Les forces de présence y mènent des missions de soutien aux opérations militaires intérieures et à l’entraînement des militaires.

À Djibouti, c’est l’armée de l’air qui mène les opérations de la surveillance aérienne du territoire, depuis la base aérienne 188 qui représente un point d’appui essentiel pour les forces françaises dans le cas d’une « projection éventuelle des forces prépositionnées dans une mission opérationnelle ».

Aux Émirats arabes unis, les forces de présence ont collaboré avec l’armée locale pour mettre en place une base arrière de soutien opérationnel et logistique à l’opération Serval. Ce partenariat permet également à la France d’avoir une visibilité sur le détroit d’Ormuz qui réunit 60% des réserves mondiales de pétrole.

 

▶︎ Abonnez-vous à la newsletter l'Hebdo du Monde de la Sécurité pour recevoir un condensé de nos publications chaque semaine dans votre boite mail. 

 

Articles similaires
[C’est quoi...?] Europol, l’agence européenne de la police

[C’est quoi...?] Europol, l’agence européenne de la police

Mardi 12 Octobre 2021 | Catégorie : Forces de sécurité
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous