Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[C’est quoi...] La DGSE

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[C’est quoi...] La DGSE

La DGSE, à l’instar de sa sœur la DGSI, nourrit encore et toujours les fantasmes d’un nid d’espion à la James Bond. Mais derrière ce sigle se trouvent des Français qui travaillent chaque jour à préserver les intérêts de la France à l’étranger.          

 

 

 

Par Théo Zuili du Monde de la Sécurité 

Publié le 12 août 2021 à 13h35

 

Fondée en 1982, la DGSE est la descendante du SDECE (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage) fondé en 1945. Issu de l’alliance de Gaulle — Giraud, le SDECE tient ses racines de la fusion du Bureau central de renseignements et d’action (BCRA) et des éléments des services de renseignement de l’armée de Vichy devenus giraudistes après débarquement des Alliés en novembre 1942 en Afrique du Nord.

Des missions tenues secrètes

Comme son nom l’indique, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) est chargée de l’acquisition du renseignement et des opérations clandestines effectuées hors du sol français. Elle travaille en coopération avec la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) dans le but de protéger les intérêts vitaux de la nation, dans les domaines contre-terroristes, paramilitaires, contre-prolifération, géopolitique, contre-espionnage et cyberdéfense.

« Nous sommes la DGSE, le service secret français. Nous agissons partout dans le monde pour vous protéger. Mais pour notre sécurité à tous, vous n’en saurez jamais rien. » Il s’agit du service de renseignement extérieur français, encadré par la loi du 24 juillet 2015 relative au renseignement et défini par les articles D.3126-1 à D.3126-4 du Code de la défense. Son objectif est de « rechercher à l’étranger des informations secrètes relatives aux enjeux géopolitiques et stratégiques ainsi qu’aux menaces et aux risques susceptibles d’affecter la vie de la Nation ». Contrairement à la DGSI, le champ d’action de la DGSE est exclusivement extérieur au territoire national bien qu’elles soient amenées à coopérer.

En 2021, le budget de la DGSE s’élève à 880 millions d’euros. Voté chaque année par le Parlement, il est constitué d’une partie de celui de la Défense et de crédits provenant des fonds spéciaux des services du Premier ministre. L’effectif de cette direction très secrète est de 6 860 agents, dont environ 1 000 militaires. Cet effectif est complété par un réseau de correspondants bénévoles appelés « les Honorables Correspondants » dont le nombre est tenu secret.

La « boîte »

Le siège de la DGSE, appelé « la piscine », « la centrale », « Mortier », ou « la boîte » se situe au 141 boulevard Mortier et occupe deux anciennes casernes militaires, dans le 20e arrondissement parisien. La DGSE est constituée de cinq branches chapeautées par la direction générale : la direction de l’administration, la direction des opérations, la direction du renseignement, la direction de la stratégie, et la direction technique qui ont chacune des responsabilités différentes, mais qui œuvrent le même but.

La DGSE est supervisée par le coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme qui rend ses comptes au président de la République.

Des échecs connus et des succès secrets

On n’entend parler de la DGSE que quand elle échoue, ses succès étant gardés secrets. C’est pourquoi l’affaire du Rainbow Warrior, avec l’opération « Satanic » dont l’objectif était de saboter un bateau de l’organisation Greenpeace pour l’empêcher de protester contre les essais nucléaires français, en juillet 1985, est la plus célèbre. Lors de cette opération clandestine, un photographe portugais, Fernando Pereira, est décédé par accident. La DGSE s’est également illustrée en sauvant ses agents et des journalistes pris en otage à l’étranger. Une de ces missions s’est soldée par un échec et la mort d’un de ses agents enlevés et de deux de ses militaires en 2013.

 

▶︎ Recevez tous les lundis un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

Articles similaires
[C’est quoi...?] Europol, l’agence européenne de la police

[C’est quoi...?] Europol, l’agence européenne de la police

Mardi 12 Octobre 2021 | Catégorie : Forces de sécurité
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous