Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[C’est quoi...] L’ETA

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[C’est quoi...] L’ETA

L’ETA est une organisation fondée en 1959 qui a évolué d'un groupe résistant à la dictature franquiste vers un groupe paramilitaire indépendantiste basque. Retour sur les faits d’armes de ce groupe à travers la France et l’Espagne.                  

 

 

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 13 septembre 2021 à 14h48 

 

Ce lundi Josu Urrutikoetxea a rendez-vous avec la justice. Cette figure de l'organisation terroriste ETA, négociateur de paix, âgé aujourd'hui de 70 ans, est convoquée par la cour d'appel de Paris pour appartenance à ETA entre 2002 et 2005.

ETA est l'acronyme d'Euskadi Ta Askatasuna, ce qui signifie « Pays basque et liberté ». Cette organisation indépendantiste a été créée en juillet 1959 et elle est issue d'un groupe résistant au franquisme. Les militants choisissent d'obtenir l'indépendance du territoire en Espagne et en France, même si la lutte se concentra surtout de l'autre côté de la frontière, par les armes.

La violence pour l’indépendance

Bien que l’ETA puise ses racines dans l’anti-franquisme, plus de 90 % de ses 829 victimes ont eu lieu entre la mort de Franco en 1975 et la fin de la lutte armée en 2011. Lors de l’avènement de la démocratie, tous les militants de l’ETA emprisonnés avaient été libérés à la faveur d’une amnistie générale prononcée en 1977 pour les crimes commis pendant la période franquiste.  

Au total, 343 civils et 486 policiers et militaires ont été tués. Ces attentats à la voiture piégée ont notamment causé la mort de 12 gardes civils à Madrid en 1986, de 21 personnes en juin 1987 sur un parking de Barcelone ou encore 11 autres en décembre 1987, près d’une caserne de la garde civile à Saragosse. L’enlèvement puis l’assassinat, le 12 juillet 1997, de Miguel Angel Blanco, conseiller municipal d’Ermua au Pays basque âgé de 29 ans, a provoqué d’importantes manifestations en Espagne. En mai 2000, l’ETA assassine à Saint-Sébastien, dans le Pays basque, le journaliste José Luis Lopez de Lacalle, connu pour ses positions anti-ETA.

Aux meurtres de policiers et militaires, civils, journalistes et politiques s’ajoutent les extorsions, à travers « l’impôt révolutionnaire » imposé aux chefs d’entreprise. Une étude estime à 10 000 le nombre d’entrepreneurs extorqués sous la menace d’exécution. Au total, au moins 62 militants d’ETA ont été tués par des groupes paramilitaires clandestins, dirigés par de hauts fonctionnaires espagnols. 270 séparatistes sont actuellement incarcérés en France et en Espagne.

La fin demandée par le peuple

Marginalisée au Pays basque, où la population est exaspérée par la violence, traquée par les autorités espagnoles et françaises, l’ETA abandonne officiellement la lutte armée en 2011. Elle avait commis son dernier meurtre en 2010, tuant un policier sur le sol français lors d’un contrôle d’identité en Seine-et-Marne. Dans son communiqué du 3 mai, l’organisation, qui, d’après les experts, ne comptait plus qu’une vingtaine d’activistes la veille de sa dissolution, ne reconnaît pas l’inutilité des violences et assassinats commis. Si cette fin ressemble comme deux gouttes d’eau a un constat d’échec, les dirigeants de l’ETA préfèrent à l’époque, évoquées « un nouveau cycle ». Malgré les nombreuses victimes assassinées par l’ETA, l’organisation tombe progressivement dans l’oubli depuis 2011 et l’abandon de la violence.


▶︎ Recevez tous les lundis
 un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

Articles similaires
[Un peu d’histoire] L’attentat de la rue de Rennes

[Un peu d’histoire] L’attentat de la rue de Rennes

Vendredi 17 Septembre 2021 | Catégorie : Terrorisme
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : inscrivez-vous !

Vous souhaitez référencer votre entreprise dans notre annuaire 

ou vos produits dans notre catalogue d’équipements ? 

Vous souhaitez annoncer votre prochain événement ? Faire paraître une offre d'emploi ?

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous