Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] Beauvau de la sécurité : les annonces d’Emmanuel Macron

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] Beauvau de la sécurité : les annonces d’Emmanuel Macron

Ce mardi midi, Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces à l’issue du Beauvau de la sécurité. Il souhaite notamment plus de présence des policiers et des gendarmes sur le terrain et moins de paperasse.                                                               

 

 

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 14 septembre 2021 à 16h28

 

C’est à Roubaix qu’Emmanuel Macron a sonné la fin du Beauvau de la sécurité. Le président de la République s’est adressé aux acteurs de cette grande concertation. Sous un chapiteau dressé au milieu de la cour d'honneur de l'école de police de Roubaix, il a déclaré : « je suis venu annoncer une stratégie complète inspirée de vos travaux ».

De nouvelles mesures seront financées par un budget supplémentaire de 500 millions d'euros en 2022. Au total le budget du ministère de l'Intérieur augmentera de 1,5 milliard d'euros en 2022, a annoncé le chef de l'état en présentant les conclusions de cette vaste concertation sur la sécurité. Les 500 millions d'euros constituent une rallonge par rapport à la hausse de 900 millions annoncée par le Premier ministre Jean Castex fin juillet.

Une nouvelle manière d’encadrer le travail des forces de l’ordre

Depuis neuf mois, les consultations, les tables rondes et les publications de rapport se sont enchainées pour arriver à cette journée du 14 septembre. Parmi les mesures marquantes de cette annonce, la création d’une nouvelle « instance de contrôle parlementaire des forces de l’ordre ». Cette création intervient en réponse aux critiques visant l'IGPN et l'IGGN dont les rapports seront désormais « rendus publics »« Nous devons tendre à l'irréprochabilité. Quand il y a des fautes, elles doivent être sanctionnées, quand on aime nos forces de l'ordre, on ne leur passe pas tout », a indiqué le Président. 

Autre mesure qui a retenu l’attention, la mise en place d'un « centre de formation » sur le maintien de l'ordre pour les policiers, dont l'action a été critiquée lors des manifestations, notamment pendant le mouvement des Gilets jaunes. Ce centre, basé en région parisienne, sera à l'image de celui existant déjà pour les gendarmes à Saint-Astier, en Dordogne, a précisé le chef de l'État.

Le Président veut « plus de bleu »

« Doubler en dix ans ». Emmanuel Macron a été clair quant au renforcement des effectifs de forces de l’ordre. Ces nouvelles recrues vont aller de pair avec un nouvel uniforme. À l’aube de l’année 2022, les forces de l’ordre seront vêtues d’un polo modernisé et d’un calot qui remplacera les traditionnelles casquettes. Le Président de la République explique ce choix de cette nouvelle tenue made in France par une volonté « de la considération que nous vous devons ».


▶︎ Recevez tous les lundis
 un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

 

Articles similaires
[Un peu d’histoire] La peine de mort en France

[Un peu d’histoire] La peine de mort en France

Mercredi 08 Septembre 2021 | Catégorie : Société
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : inscrivez-vous !

Vous souhaitez référencer votre entreprise dans notre annuaire 

ou vos produits dans notre catalogue d’équipements ? 

Vous souhaitez annoncer votre prochain événement ? Faire paraître une offre d'emploi ?

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous