Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] Les grandes affaires d’espionnage étranger sur le sol français

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] Les grandes affaires d’espionnage étranger sur le sol français

 

Travaillant dans l’ombre, les espions ont pour principales missions d’infiltrer des secteurs sensibles pour récolter des informations. La France est une cible et l’actualité est venue nous rappeler que le risque est permanent.

 

 

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 18 octobre 2021 à 16h15

D’après Bernard Bajolet, témoignant dans un reportage diffusé dimanche soir sur la chaîne France 5, une « taupe » au service de la Russie officiait au sein du cabinet du ministère français de la Défense. Interrogé sur des informations faisant état d’un espion au service de la Russie travaillant pour le cabinet du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, Bernard Bajolet affirme dans ce documentaire consacré au président russe Vladimir Poutine : « En effet, quand j’étais directeur général de la sécurité extérieure, je l’avais fait remonter » à l’exécutif.

« Dans les années précédentes on se disait que tout ça s’est terminé, après la Guerre Froide, on n'a plus à perdre son temps contre des espions qui n'existent plus, la priorité ce sont les affaires de terrorisme » confiait ce week-end, Bernard Bajolet, l’ancien directeur du service de renseignement extérieur français, au micro de France 5.

La Russie pourvoyeur d’espions sur le sol français

Son histoire a fait le tour de l’Hexagone. Sergueï Jirnov n’est plus un agent du KGB et a livré son histoire à de nombreux médias français dont le Monde de la Sécurité.

Il commence sa scolarité à l’ENA en septembre 1991. Le cycle d’études pour les étrangers, qui dure seize mois, est le même que pour les Français. Sa mission est de devenir copain avec tout le monde. Sergueï vit avec les autres étudiants. Dans des fiches, l’agent russe note qui est sympathisant de l’Union soviétique, qui est susceptible de faire carrière et dans quelle administration, sous un gouvernement de droite ou de gauche. Aux yeux de tous, il est un journaliste francophone russe. Une enquête de la DST, l’ancien service de contre-espionnage français, l’a jugé « clean », car il n’avait aucun contact avec l’ambassade de Russie à Paris.

Un cas qui ne semble pas être isolé. Depuis le retour de Poutine au Kremlin, l'ex-KGB a lancé une offensive en Europe et particulièrement dans l'Hexagone. Ses agents, des faux diplomates, pseudo-journalistes, « illégaux » et barbouzes cherchent à recruter dans les entreprises, à l'Assemblée et jusqu'à l'Élysée.

La menace chinoise

Deux ex-agents des renseignements français, qui étaient jugés aux assises pour avoir trahit au profit de la Chine, ont été condamnés vendredi 10 juillet 2021 à Paris, à 8 et 12 ans de prison, dans un procès très rare, qui s'est tenu à huis clos.

Les deux hommes sont d'anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le service d'espionnage français. Ils se sont côtoyés au contre-espionnage. Ils étaient jugés pour « livraison d'information à une puissance étrangère », « atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation », « intelligence avec une puissance étrangère ». L'épouse de Pierre-Marie H., qui comparaissait pour « recel de bien provenant d'intelligence avec une puissance étrangère de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation » a, elle, écopée de 4 ans d'emprisonnement dont 2 ans avec sursis.

La cour d'assises, composée uniquement de magistrats professionnels, a prononcé à l'égard des trois la peine complémentaire de privation de droits civiques pendant 10 ans. Les informations sont rares. C'est une affaire de « pénétration par une puissance étrangère des renseignements français », a déclaré l'avocate générale lundi, avant de demander le huis clos.

Nos alliés aux oreilles qui trainent

Pendant près de dix ans, les États-Unis ont espionné les conversations échangées au plus haut niveau de l’État français. C’est ce que révèlent cinq rapports classifiés de l’agence américaine de surveillance National Security Agency (NSA) publiés en 2015 par WikiLeaks, Libération et Médiapart.

Wikileaks a publié un extrait d’une base de données de la NSA qui liste les « top target » c’est-à-dire les cibles prioritaires mises sur écoute. Selon cette liste, qui daterait de 2010, la ligne du président de la République a été mise sur écoute en 2002. Trois chefs de l’État sont donc concernés : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.  Outre le chef de l’État, les téléphones portables de certains des plus hauts conseillers à l’Élysée ont également été mis sur écoute. La liste publiée par WikiLeaks fait référence au secrétaire général de l’Élysée, au service de communication et au conseiller Afrique de la cellule diplomatique de l’Élysée.

En matière d’espionnage, la France n’est pas en reste. Malgré une indignation répétée lors des révélations d’affaires d’espionnage sur son sol, l’Hexagone fait partie des pays les plus performants dans le domaine, et ce, depuis de nombreuses décennies. « L’Amérique dispose des informations techniques les plus avancées. Elles sont facilement accessibles. Il est donc logique que votre pays soit l’objet de l’attention toute particulière de nos services de renseignement » expliquait en 2013 Pierre Marion, l’ancien responsable de la DGSE.

 

▶︎ Recevez tous les lundis un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

Articles similaires
[Décryptage] Cyberattaque en Ukraine : l’ombre russe plane sur Kiev

[Décryptage] Cyberattaque en Ukraine : l’ombre russe plane sur Kiev

Lundi 17 Janvier 2022 | Catégorie : International
Recevez nos newsletters
Recevez nos newsletters
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
SUIVEZ NOUS
  • Linkedin
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
Archives
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous