Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] Depuis 2015, la France meurtrie par les attentats

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] Depuis 2015, la France meurtrie par les attentats

À la vieille de la triste date anniversaire des attentats de Paris, retour sur les différentes attaques terroristes que la France a connues depuis ce 13 novembre 2015.

 





Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 12 novembre 2021 à 12h10

« C’est une horreur ». Il est aux alentours de minuit lorsque François Hollande prend la parole devant un pays horrifié. À Paris et à Saint-Denis, un commando de plusieurs hommes s’attaque à des symboles de la vie en France. Un stade de football, des terrasses, une salle de spectacle. L’attaque multiple revendiquée par ces hommes sous l’égide de l’État Islamique causera la mort de 130 personnes et provoquera des blessures sur plusieurs centaines d’autres.

Six années ont passé et les responsables de ces atrocités dont Salah Abdeslam, se retrouvent dans le box des accusés. Depuis le 8 septembre 2021, 20 personnes dont 14 présentes font face à la justice française dans ce qui est déjà considéré comme le procès du siècle. Ce procès pour l’Histoire intervient six années après le drame de cette nuit de novembre. Six années pendant lesquelles la France est frappée par le terrorisme. Une liste exhaustive témoignerait de 26 attentats en seulement cinq années, mais elle ne réflèterait pas la réelle ampleur de ces drames. Le Monde de la Sécurité s’est focalisé sur un attentat marquant pour chacune de ces 5 dernières années. 

La promenade des Anglais ensanglantée 

Il n’existe pas de date plus symbolique pour toucher la France. Le 14 juillet 2016 est une soirée de fête à Nice comme dans tout le reste du territoire français. Un homme originaire de Tunisie, au volant d’un camion poids lourd, roule à toute allure sur la promenade des Anglais alors noire de monde. Le chaos est total. Sur une distance de deux kilomètres, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel cause la mort de 86 personnes et fait 458 blessés. Le parcours mortuaire du Tunisien est mis fin lorsqu’il est abattu par la police. Seulement deux jours après le drame, l’organisation terroriste, État Islamique revendiquera l’attaque.

La gare de Marseille prise pour cible

Alors placés sous l’État d’urgence, la France et ses points sensibles sont protégés par l’opération Sentinelle. En ce jour du 1er octobre 2017, la mission incarnée par les militaires français va empêcher un drame de grande ampleur. En ce dimanche 1er octobre 2017, un homme attaque au couteau deux jeunes femmes à la gare de Marseille Saint-Charles. Âgées de 20 et 21 ans, Laura et Mauranne décéderont. L’assaillant est abattu par un militaire de l’opération Sentinelle qui était également ciblé par terroriste. Une nouvelle fois, cette attaque sera revendiquée par l’État Islamique.

Le marché de Noël de Strasbourg frappé par le terrorisme

Le 11 décembre 2018, le terroriste islamiste touche une nouvelle fois la France. Sur les coups de 20 heures, des coups de feu retentissent au marché de Noël de Strasbourg. Un homme, Cherif Chekkat, vient d’ouvrir le feu dans ce lieu très fréquenté en cette période. Radicalisé, il prête allégeance à l’État Islamique en tuant cinq personnes et en blessant 11 autres. S’en suivra une traque de 48 h pour retrouver l’homme. Au terme de cette chasse à l’homme, le terroriste est abattu par les forces de l’ordre.

La police touchée en son sein

Exposé de manière constante au terrorisme lors des interventions, les policiers ont également étaient frappées directement. Le 3 octobre 2019, un homme pénètre à l’intérieur de la préfecture de police de Paris pour prendre son poste en tant qu’adjoint administratif. Lors de sa pause du midi, il achète deux couteaux. Lorsqu’il revient, l’assaillant tue trois collègues dans deux bureaux, au premier étage du bâtiment. L’homme se rend par la suite dans la cour de la préfecture où il assène des coups de couteau à une femme qu’il croise dans les escaliers. Cette femme meurt dans les heures qui suivent des suites de ses blessures. Ce n’est qu’au bout de sept minutes que le terroriste est abattu par des policiers. Selon l’enquête, l’homme est un « profil hybride » puisque malgré son allégeance au groupe État Islamique, des troubles psychiatriques ont été détectés.

Samuel Paty

Son nom restera dans les mémoires comme celui d’un homme mort pour les valeurs de la France. Une attaque terroriste islamiste intervient au collège de Conflans-Sainte-Honorine dans le Val-d’Oise. Le professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty, est assassiné puis décapité par un homme. L’assassin, Abdoullakh Anzorov, est un citoyen russe âgé de 18 ans. Il est abattu quelques minutes après l’attentat par les forces de police. Très vite, les enquêteurs font le lien entre cet acte horrible et la discussion que le professeur des collèges a eu avec des élèves au sujet des caricatures de Charlie Hebdo. Sa mort aura un impact considérable dans la société française.

 

▶︎ Recevez tous les lundis un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

Articles similaires
[Un peu d'Histoire] La prise d’otages de l’Hyper Cacher

[Un peu d'Histoire] La prise d’otages de l’Hyper Cacher

Dimanche 09 Janvier 2022 | Catégorie : Terrorisme
[Un peu d'Histoire] L’attentat de Charlie Hebdo

[Un peu d'Histoire] L’attentat de Charlie Hebdo

Vendredi 07 Janvier 2022 | Catégorie : Terrorisme
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous