Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] Pourquoi le GIGN et le Raid sont-ils déployés en Guadeloupe ?

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] Pourquoi le GIGN et le Raid sont-ils déployés en Guadeloupe ?

En proie à des violences de plus en plus intenses, la Guadeloupe est contrainte d’employer les grands moyens pour lutter contre un mouvement anti-passe sanitaire qui se durcit. Une cinquantaine de membres des forces d’élite du GIGN et du RAID vont être déployés pour assurer un retour au calme.

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 22 novembre 2021 à 14h31 

« La situation est très explosive ». Ce lundi matin, Emmanuel Macron est revenu sur la situation en Guadeloupe. Le Président a appelé à « ne rien céder aux mensonges et à la manipulation ». Par ces mots, le chef de l’État a souhaité contrer le mouvement violent qui agit en Guadeloupe sur ce qui le constitue : le refus du vaccin.

La situation tendue depuis plusieurs semaines en Guadeloupe est en grande partie due à un refus massif de se soumettre à la campagne de vaccination. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les violences sont encore montées d’un cran sur l’île. Des barrages ont été incendiés sur le territoire bloquant toute la circulation. Les forces de l’ordre déployées pour mettre fin à cette situation ont été les cibles de jets de pierre ou de tirs de mortier d’artifices, selon le préfet de Guadeloupe Alexandre Rochatte. Dans la continuité des évènements, des bâtiments ont été incendiés et des commerces ont été pillés. Suite à cette nuit de violence, le préfet a décidé d’instaurer un couvre-feu jusqu’au 23 novembre entre 18 h et 5 h du matin et de fermer les écoles. 

Un renfort de forces de l’ordre immédiat

Le gouvernement a décidé dans la foulée d’envoyer 200 policiers et gendarmes pour renforcer les forces de l’ordre déjà sur place. Une décision qui s’est suivie d’une autre annonce : Gérald Darmanin a pris la décision de mobiliser des membres du RAID et du GIGN en Guadeloupe. C’est depuis la cellule de crise interministérielle que le ministre de l’Intérieur a insisté sur les renforts envoyés sur l’archipel, portant à 2 250 le nombre de policiers et gendarmes à la disposition du préfet.

Cette réaction est parallèle au travail effectué sur le terrain qui a conduit à l’arrestation de 38 personnes ces derniers jours. « Ce blocage n’est pas seulement dû à cette obligation vaccinale, mais aussi à tous les problèmes que nous rencontrons depuis tantôt », a souhaité préciser le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus. 

 

▶︎ Recevez tous les lundis un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO 

 

 

Articles similaires
[Décryptage] Rodéos urbains : Une hausse de 39 % du nombre de condamnations

[Décryptage] Rodéos urbains : Une hausse de 39 % du nombre de condamnations

Jeudi 27 Janvier 2022 | Catégorie : Délinquance et Criminalité
[Vie de criminel] Ted Bundy, le tueur en série qui a horrifié les États-Unis

[Vie de criminel] Ted Bundy, le tueur en série qui a horrifié les États-Unis

Lundi 24 Janvier 2022 | Catégorie : Délinquance et Criminalité
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous