Accès espace professionnel

NOS OFFRES PRO : Référencement & Visibilité

[Décryptage] L’utilisation des drones par des groupes criminels en plein essor

Facebook Twitter Linkedin Imprimer

[Décryptage] L’utilisation des drones par des groupes criminels en plein essor

Depuis quelques années, les armées du monde entier se sont dotées d’une nouvelle technologie, les drones. Pratiques et efficaces, les drones s’avèrent être une arme clé dans les conflits. Des armes dont se sont également saisis les groupes criminels.

 

 

 

Par Ugo Maillard du Monde de la Sécurité 

Publié le 26 novembre 2021 à 11h45

Une inquiétude grandissante pour les états-majors. Si les drones existent depuis des décennies, la démocratisation de leur usage est quant à elle beaucoup plus récente. Que ce soit les groupes terroristes, les groupes paramilitaires ou encore les groupes criminels, l’utilisation des drones à des fins criminelles est en plein essor.

Au début du mois de novembre, le Premier ministre irakien a été victime d’une tentative d’assassinat. Moustafa al-Kazimi est sorti indemne d’une attaque au drone piégé. Une tentative d’assassinat qui n’est pas sans rappeler celle dont a été victime Nicolas Maduro en mars 2021. Le Président vénézuélien était visé par des drones chargés d’explosifs.

Selon les spécialistes, les drones sont devenus le « missile du pauvre » des groupes non étatiques. Beaucoup moins cher qu’un avion militaire, mais avec une capacité de charge suffisante pour tuer une ou plusieurs cibles.

La France se saisit du problème

D’ici à 2050, l’Agence européenne de sécurité aérienne prévoit une saturation de l’espace aérien créant de nombreuses failles de contrôle. Pas moins de 7 millions de drones de loisirs et 400 000 drones professionnels, dont 100 000 de livraison et 50 000 de surveillance voleront au-dessus de nos têtes.

Sur les théâtres d’opérations, l’armée française constate un emploi croissant des drones par les groupes armés terroristes. Ne disposant pas des moyens de mettre en œuvre des drones complexes, ils utilisent des drones civils, de loisirs, « bricolés » afin de les équiper d’une caméra ou d’une charge explosive. Il est donc nécessaire que la France se dote de moyens performants de lutte antidrones, afin de détecter, caractériser et neutraliser une menace qui pèserait sur une emprise, un convoi ou des troupes déployées.

Pour cette raison, un rapport présenté par l’Assemblée nationale et piloté par les députés Stéphane Baudu et Jean Lassalle, évoque la guerre des drones. À l’occasion des universités de la défense en septembre dernier, le général Vincent Cousin, à la tête du Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), évoquait ainsi une « menace évolutive, qui va plus vite que les grands programmes d’armement ». Pour ces différentes raisons, la France se retrouve à l’aube d’un nouveau défi technique et militaire.

▶︎ Recevez tous les lundis un condensé de nos publications directement dans votre boite mail. C'est gratuit. 

JE M'ABONNE À L'HEBDO

 

Articles similaires
[C'est quoi... ?] L’OFAST, bras armé de la lutte anti-drogue

[C'est quoi... ?] L’OFAST, bras armé de la lutte anti-drogue

Mardi 25 Janvier 2022 | Catégorie : Forces de sécurité
[Cest quoi... ?] La DST, Direction de la surveillance du territoire

[Cest quoi... ?] La DST, Direction de la surveillance du territoire

Lundi 24 Janvier 2022 | Catégorie : Forces de sécurité
Professionnels : Offrez une vitrine à votre activité !

Profitez de nos pages vitrines haut de gamme pour présenter votre société dans notre Annuaire /vos matériels et solutions dans Équipement /vos événements dans notre Agenda.

Diffusez vos Offres d'emploi auprès de notre communauté ciblée.

Distinguez-vous & gagnez en notoriété en occupant des espaces publicitaires privilégiés.

Pour tous vos besoins de rayonnement et de communication, Le Monde de la Sécurité vous propose des solutions à vos mesures

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter notre Politique de gestion des données personnelles.
Suivez-nous